Les remontées capillaires : explication, diagnostic, traitement

25 mai 2016

[Revenir à la page Traitement de l’humidité]

Le phénomène de remontées capillaires provient de l’humidité du sol qui remonte dans les murs enterrés jusqu’à environ 1 m 50 de hauteur, malgré le phénomène de pesanteur.

Comme le café dans un sucre, l’humidité peut ainsi monter jusqu’à l’étage d’une habitation.

Les remontées capillaires touchent les murs :

  • en contact avec l’eau (fondations) ;
  • très poreux (non imperméables) ;
  • capillaires (dotés de réseaux capillaires qui permettent à l’eau de remonter) : plus le réseau est fin, plus l’eau remonte haut.

Les remontées capillaires rendent les murs humides, particulièrement dans leur partie basse :

  • À l’intérieur :
    • apparition de salpêtre ;
    • petits champignons ;
    • papier peint qui se décolle en bas ;
    • revêtement de sol qui pourrit (moquette) ;
    • dégradation des plâtres et enduits qui s’effritent.
  • À l’extérieur :
    • crépi dégradé ;
    • auréoles ;
    • cloques…

L’apparition de ses signes doit vous alerter.

Remontées capillaires : Diagnostic

Beaucoup de professionnels vous diront qu’il est difficile de diagnostiquer une différence entre remontées capillaires, et infiltrations latérales.  Il suffit juste d’être équipé des bons outils de détection. Nos techniciens sont équipés de détecteur à imagerie numérique. Si lors de la détection, le taux d’humidité est très haut au niveau du sol, et diminue en remontant, cela ne veut pas dire qu’ils s’agissent nécessairement de remontées capillaires. Il existe un moyen simple pour ne pas se tromper : prendre des mesures sur les deux faces du mur. Si le mur intérieur est sec, il ne s’agit pas de remontées capillaires mais d’infiltrations latérales. Attention tout de même à vérifier que l’humidité, si elle est intérieure, n’est pas causée par la fuite d’une canalisation !

Remontées capillaires : Le traitement

Le traitement des remontées capillaires est relativement peu coûteux. Il consiste à percer les murs, puis à injecter une résine pour recréer une barrière contre la capillarité, le mur n’ayant plus d’effet « d’aspiration » s’assèche en profondeur, au dessus et en dessous de la ligne d’injection, sous 6 à 8 mois.

Le traitement des remontées capillaires est un processus coûteux, néanmoins, ce traitement est garanti 30 ans.

[Revenir à la page Traitement de l’humidité]