Détecteur de fumée : équipez-vous !

10 février 2015

A partir du 8 mars 2015, l’installation d’un détecteur autonome avertisseur de fumée (DAAF) sera obligatoire dans tout lieu d’habitation. Équipez-vous dès maintenant.

Chaque année en France, 250 000 incendies d’habitation sont déclarés, soit un incendie toutes les 2 minutes. Ces sinistres causent le décès de 600 à 800 personnes par an, alors que 10 000 autres sont blessées. 70 % des incendies mortels se produisent la nuit. Les victimes sont souvent intoxiquées dans leur sommeil.

A titre préventif, le détecteur de fumée sera rendu obligatoire dans tout lieu d’habitation à partir du 8 mars 2015. Il répond à deux objectifs :

  • détecter les fumées émises dès le début d’un incendie,
  • émettre immédiatement un signal sonore suffisant pour réveiller une personne endormie dans le logement. En cas de fumée le détecteur déclenche une alarme de 85 décibels.

Dans les pays où le taux d’équipement des habitations dépasse les 80% comme en Norvège (95% des logements possèdent un détecteur), la mortalité a diminué de moitié.

La pose d’un DAAF est à la charge du propriétaire, qu’il soit bailleur (louant son bien immobilier) ou propriétaire occupant. Il doit installer un détecteur de fumée et vérifier au moment de l’état des lieux son bon fonctionnement. Toutefois, c’est à l’occupant du logement, qu’il soit locataire ou propriétaire, qui entretient et vérifie le bon fonctionnement du détecteur tant qu’il occupe le logement qui en est équipé.

Bon à savoir : c’est également à l’occupant du logement, qu’il soit locataire ou propriétaire, de changer le détecteur si nécessaire au cours de sa location.